Petite expérience pas très réjouissante

Bonjour à tous,

Pas de nouvelles sur notre blog depuis un petit moment et pour cause… Après 5 jours de vacances très plaisants à l’orée du massif des Ecrins, nous partons avec Sylvain et Anna pour faire une rando de 4 jours autour du Vieux Chaillol (un mont de 3163m) dans ce même massif.

Alors quand on est en vallée a à peu près 1100m forcement il faut monter, l’ordre de cette première journée était de passer 2 cols afin de culminer à 2700m et de redescendre ensuite vers le refuge où nous devions passer la nuit.

Oui, « devions », certains descendront au refuge et même au-delà alors que d’autres s’envoleront tel un aigle qui nous survolait d’ailleurs au moment du drame :). Descente très difficile pour tout le monde dans un pierrier de 800m de long et là, à 100m du début, ma Poupette sent son pied gauche partir (en voilà un qui ne voulait pas se taper toute la montée du matin en descente l’après-midi :o)), le pied droit essaie de retenir son compère et c’est la rupture. Poupette entend un crac dans sa cheville droite et s’effondre, nous restons un moment perplexe et sous le choc de cette tuile qui nous tombe dessus, entorse ou fracture?. Poupette est prise de sanglots, soulagement d’avoir évitée la chute mortelle ou grande douleur? La chaussure enlevée, la cheville grossie a vue d’œil.

Une seule solution a cette hauteur l’hélico des secours :(. Nous déplaçons quand même Eve de quelques mètres afin de ne pas se prendre des éboulis sur la tronche quand l’hélico viendra faire une reconnaissance. Une fois tout le monde mis en sécurité Sylvain s’occupe d’appeler le PGHM (le peloton de gendarmerie de haute montagne) afin qu’ils puissent venir chercher la blessée. 30 minutes plus tard nous apercevons l’hélico au loin, qui fera quand même 4 ou 5 vols au-dessus de nous avant de prendre une décision, le vent était assez fort ce jour-là. Le pilote optera pour déposer 3 gendarmes un peu plus loin afin qu’ils puissent nous atteindre sans planter l’hélico. Et enfin après avoir immobilisé la jambe de Poupette, ils l’hélitreuilleront pour l’hôpital de Gap.

Nous nous sommes redescendu à trois avec 4 sacs! (ben oui on l’a pas donné aux gendarmes, ânes que nous sommes). 3h30 de descente, 1 heure de taxi, 30 min pour aller à Gap avec la voiture et nous retrouvons ma Poupette aux Urgences avec un plâtre et un joli « éclatement de la malléole droite », normalement cela ne remettra pas notre départ, on lui enlève ça le 6 octobre et après on marchera un peu pour la rééducation.

Voilà nos petites aventures des dernières semaines :).

PS: Merci à Sylvain d’avoir « gérer la crise » et aux personnes adorables du refuge du Tourond pour leur gentillesse et leur aide pour nous avoir trouvé un taxi.

Publicités
Catégories : Actualités | Poster un commentaire

Navigation des articles

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :