Destination Trinidad… en bateau

alaunevillaroelAprès notre aventure Cauchemard-bambesque et quelques jours de repos pour récupérer nous allons pouvoir enfin quitter cette ville maudite ! Alix, que nous avions connue à San Pedro de Atacama à eu le temps de nous rejoindre pourv faire un bout de route avec nous. Une dernière journée pour faire les dernières petites courses avant de redescendre de l´altiplano et nous partirons. Nous avons même réussi à faire changer tout le zip de notre chère tente chez un couturier pour la somme astronomique de 5 euros… zip inclus… gémial on est parés pour l´Amazonie. Le projet ? faire la route en direction de Puerto Villaroel afin de trouver un bateau pouvant nous emmener a Trinidad. Nous ne savons pas grand chose sauf que oui ça se fait… comment ? quand ? et pour combien ? on ne sait rien du tout ! Mais on compte bien le découvrir…
C´est donc jeudi que nous partons tous les trois en taxi collectif pour faire une première étape au village de Villa Tunari visiter le célèbre Parque Machia où oeuvres les joyeux volontaires… au début nous voulions en faire parti mais nous avons finalement réaliser que payer pour travailler ça n´ était vraiment pas normal ! Nous y allons donc en temps que « visiteurs » et montons au mirador pour rencontrer nos amis les singes :-). C´est absolument génial, ils sont en liberté et viennent nous faire de gros calins… « gratte moi s´il te plait » disent-ils. Il faut bien surveiller bouteille d´eau, bijoux et contenus des poches car ils sont malins… comme des singes! C´est vraiement surnaturel de pouvoir les approcher comme ça et partager ce moment avec eux. Sur le retour nous croisons un puma en laisse… promené par deux jeunes volontaires… bouffées par les moustiques. Notre séjour à Villa Tunari est malheureusement troublé par de terribles orages et une pluie insecente… nous attendant que le mauvais temps passe et sortons le jeu de carte 🙂
Dimanche, nous prenons la route vers Puerto Villaroel. Un premier taxi collectif nous amène à 20 km de là, d´où nous prenons un second taxi collectif pour rejoindre Ivirgarsama, d´où nous prenons un troisième taxi collectif pour rejoindre Puerto Villaroel ! Nous nous installons à l´Alojamiento Sucre avec son sympathique patron et lui demandons quelques infos sur les bateaux. Ah mais ya deux français déjà ! Ils partent demain avec un bateau ! Bon ben au moins au sait que c´est possible mais aujourd´hui c´est dimanche, capitaineraie fermée donc demain est un autre jour 🙂
Lundi matin, 8h nous allons à la Capitainerie nous renseigner. « Vous voulez naviguer ? ben ya la Santa Maria, il part à 10h », il faut demander au capitaine. Nous courrons le voir. Un sympathique équipage nous accueil depuis le bateau, ça rigole bien la dedans ! Les deux autres français sont déjà là. Le capitaine fait son apparition, « Ben moi je suis d´accord si le capitaine du port est d´accord, faut lui demander, il part ce soir le bateau ». Le prix ? 200 Bolivianos (20 euros environs) chacun nourriture incluse pour 3 jours de voyage ! C´est parfait ! Nous allons donc demander l´autorisation au capitaine du port qui nous la donne bien volontié ( c´est lui qui nosu a envoyé voir le bateau ! manquerai plus que ça qu´il dise non !). Le bateau partira vers 4/5/6h (c´est toujours comme ça en Bolivie, l´heure se donne par créneau de 3h… plus ou moins logique… « Vous servez jusqu´à quelle heure le diner ? » « 11h 9h 10h » Ok… )
Mais pour dormir… il nous faut des hamacs… et bien sur on en a pas… Nous avons repérer une dame sur le marché qui en vend. Allons voir… mais apparement elle n´aime pas les touristes car après que Poupette se soit faite traiter de « Burra » ( Anesse ou mule) puis que nous nous soyons fait traités de « Gringos puta » car nous voulions simplement voir la marchandise avant d´acheter et demandé une petite remise pour les 3 hamacs que nous voulions… nous sommes donc partis les acheter en taxi à Ivirgarsama. Nous voilà équipés (enfin ça c´est ce que nous pensions…) A 16h nous partons.
Nous allons passer 3 jours formidables sur ce bateau avec un équipage bien sympathique, une cuisinière hors paire nommée Margot qui nous fait découvrir tout plein de bons petits plats Boliviens. C´est sous son regard ravi que nous terminons nos assiettes bien remplies 🙂 Nous avons pu abserver des dauphins roses (oui ya des dauphins d´eau douce Poupette !) et même pu voir un caiman ! les pyranas nous avons évité d´aller vérifier s´il y en avait vraiment, on les crois ! Donc baignade interdite évidement. En même temps vu la couleur de l´eau… ça ne tente pas trop…

Le seul désagrément de ce voyage ( et pas des moindres… ) apparait quand la nuit tombe… un animal féroce et sanguinaire fait son apparition… il est petit, sournoit et vient toujours en nombre… vous l´avez deviné il s´agit du moustique ! Normalement si le bateau navigue la nuit, il y a très peu… mais là le bateau n´a pas navigué de nuit et nous étions stationnés tout près de la jungle… autant vous dire que c´était la fête ! Nous n´avons pas dormi dans nos hamacs… La première nuit, Chou et Poupette on dormi dans une moustiquaire militaire achetée à Cochabamba… problème ? les Boliviens font moins d´1m70… chou 1m80 les pieds sortaient… Le deuxième jour nous avons dormis dans la moustiquaire de princesse d´Alix, prétée par l´équipage… Problème ? Elle était pleine de trous ! Le troisième jour nous avons réparé la moustiquaire et nous avons presque bien dormi !

Nous sommes maintenant à Trinidad ou il fait une chaleur terrrrrible…. 🙂 mais nous sommes ravis d´avoir vécu cette aventure.

Publicités
Catégories : Amérique du sud, Bolivie, Destinations | 8 Commentaires

Navigation des articles

8 réflexions sur “Destination Trinidad… en bateau

  1. Géraldine

    Et pendant ce temps là, ton daron dînait à Ernest… Bises les petits choux. G de R.

  2. Julie

    C’est toujours un plaisir de vous lire!! On arrive presque à voir les images en vrai!! Génial les loulous!

  3. Flanchec Adeline

    je préfère vous lire que d’y être, j’aurai été transformée en bonhomme Michelin par les moustiques… des dauphins roses ça fait rêver. Bisous

    • Oui cédric est très apprécié de ces petites bêtes aussi… d´ailleurs on quitte l´amazonie pour retourner en montagne car après 45 piqures sur un seul genoux cette nuit… il craque malgrès les dauphins roses, les nénuphares géants et les beaux paysages… 🙂 bisous

  4. Manu

    « burra » (apparemment ça veux dire stupide) Ca se voit qu’il te connaisse pas la bas!!!
    Tu leur as pas dit ton vrai surnom de chez GES?
    « roxo porca grande » ne soyez pas choqués cher lecteur c’est un surnom gentil que j’ai donné à Eva un jour ou elle portait un teeshirt avec un gros cochon rose dessus 😉

    Pour les moustique j’avoue que c’est toujours galère ces bestioles mais quelle idée aussi d’avoir une moustiquaire si petite quand on fait 1m80 🙂

    • Nan mais la vieille concha de su madre je lui ai dit ce que je pensais 🙂
      Et on veut bien en trouver une plus grande mais ya pas ! Font 1m50 les bras levés ici !

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :