¡ Fuyons et allons en paix !

alaunelapazAprès notre mésaventure à San Ignacio de Moxos, nous prenons donc la fuite vers santa Cruz, actuellement unique passage possible en raison des blocages, pour rejoindre La Paz. Evidemment le chemin est bien plus long… Après Santa Cruz, nous projetons de nous arrêter quelques nuits à Buena Vista, sur la route entre Santa Cruz et La Paz afin de nous reposer. Les choses ne vont, encore une fois, pas se dérouler sans encombres…

21h30, nous montons dans le bus Trinidad- Santa Cruz de la Trans Copacabana et là, nous devons admettre que c´est pour une fois une excellente surprise: sièges vraiement inclinables, reposes pieds, propreté, pas d´odeur de poney et surtout même Chou peut étendre ses jambes ! Incroyable en Bolivie 🙂 Bref, les 10h de route de nuit se passent pour le mieux et nous en profitons pour faire une bonne nuit. Le chauffeur roule un peu vite mais ça c´est normal par contre en Bolivie 🙂
7h, nous arrivons à Santa Cruz, immense ville moderne et pleine de bruit mais nous nous en moquons car nous n´avons pas prévu de rester. Nous prenons un bon petit déjeuner et allons prendre un taxui Truffi (collectif, il part quand il est plein) pour Buena Vista. C´est parti pour 1h30 de route pendant laquelle nous commençons vraiment à ressentir le contre coup de ce sdeux derniers jours. Il nous faut du repos, du vrai, dans un lit. Nous arrivons à Buena Vista, charmant village calme et antique. Exactement ce que nous voulions, sauf que… pendant que nous recherchons désespéremment un logement pas trop cher ( il semble que le lieu soit dédié au tourisme haut de gamme), une voiture passe dans la rue… un homme à son bord cri dans un mégaphone : « …blocage…pour une durée illimitée…demain… »… ni une ni deux nous bondissons vers un habitant pour lui demander plus d´informations… et effectivement, ce soir à partir de minuit, blocage de la ville pour une durée illimitée. Il nous sert le discours habituel du « no passa nada » et que nous nous pourrons circuler pieds. Ni cagando (même pas en rêve) nous allons nous casser d´ici et vite fait !
Nous prenons un déjeuner copieux et délicieux dans une pension du village… on va pas se laisser mourrir de faim non plus ! Un superbe poulet au jus servi avec des bananes chaudes… hummmm…une note positive dans cette nouvelle journée d´échec.
Nous regardons les infos… il s´avère que nous sommes en pleine zone de conflit, il y a des blocage partout dans le pays autour de cochabamba notamment…
Nous en profitons pour établir un plan d´action pour la suite… on va où alors ? il faut rejoindre la Paz mais enchainer les bus et débarquer dans une grande ville inconnue dans notre état de fatigue ne serait pas très judicieux… nous serions une cible parfaite pour les voleurs, nombreux ici. Il nous faut une bonne nuit et après nous irons à La Paz. Objectif ? Villa Tunari, nous y connaissons un bon logement propre et agréable.
Il n´y a pas de bus direct… évidement… il va alors s´en suivre un épuisant marathon en taxi-truffi…
Nous prenons un taxi-truffi pour Yapakani, en arrivant à Yapakani, il n´y a pas de taxi direct pour Villa Tunari… Nous prenons un taxi-truffi pour Bulo-Bulo ( prononcer Boulo-Boulo ce qui est toujours aussi con comme nom…), en arrivant à Yapakani, il n´y a pas de taxi direct pour Bulo-Bulo… Nous prenons un taxi-truffi pour Ivirgarsama, en arrivant à Ivirgarsama, il n´y a pas de taxi direct pour Villa Tunari… Nous prenons un taxi-truffi pour Shinaota, en arrivant à Shinaota, il a des taxi direct pour Villa Tunari ! Mais… de Villa Tunari il n´y a pas de bus pour Cochabamba… ils partent de Shinaota et ne s´y arrêtent pas… il va donc falloir passer la nuit ici, dans ce village « poubelle » bruyant… Nous trouvons tout de même un logement assez propre pour nous reposer: l´alojamiento Tropical (aucun rapport avec le lieux…). Demain nous partirons pour Cochabamba pour avoir un bus de nuit pour La Paz…
Le lendemain nous prenons donc un bus pour cochabamba… c´est parti pour 4h de route pour faire 160km… quand on aime on ne compte pas ! A 17h nous arrivosn à l´entrée de la ville et là… blocage routier ! Nous sommes à 10km du centre et le bus ne va pas plus loin ! Nous sommes maudits ou quoi ? Mais tout à coup la chance nous sourit, il y a un moyen de contourner la ville et les barrages et une voiture avec deux Boliviens adorables accepte de nous emmener, et ils ne veulent même pas qu´on paie ce qui est rare ici. Ils nous déposent dans un coin que nous connaissons. D´ici il nous faut 30 minutes de marche pour rejoindre le terminal de bus. Mais les bus arrivent ils à sortir de la ville ? Là est la grande question…
Au terminal de bus tout semble normal, les gens cris et les bus partent apparemment. Nous prenons donc trois place pour La Paz sur la compagnie San Miguel… quelle erreure ! Il semble que nous n´ayopns pas misé sur le bon cheval cette fois-ci… sale, sièges pourris et étriqués même pour Poupette alors imaginez la nuit que chou à passé ! Bref nous passons une nuit horrible mais nous arrivons à La Paz et c´est ce que nous souhaitions, nous voilà sortis de la zone de conflits 🙂
La recherche d´un logement n´est pas une mince affaire… nous demandons au taxi de nous emmener dans la rue des Alojamiento où logent les locaux et il nous emmène dans la rue des Hotels où logent les gringos… en fait c´est même la rue dédiée aux Israeliens ! Entre minimarket shalom et hostal Israel… Naaannnnn ! (nous rappelons aux lecteurs que là où se logent les Israeliens on ne dort jamais bien… en raison du bruit permanent… ils sont connus comme les loups blancs ici !). Nous partons donc à pieds, crevés à travers les rues de La Paz, pleines de gens, de bus, de voitures et de bruit…. il est 8h du matin tout va bien. Visite après visite, c´est à 10h qu´Alix, en allant faire le tour du quartier , nous trouve la perle rare : Residential/Hostal Conquistador, propre (à peu près), avec des chambres et de l´eau chaude surtout car ça pèle ici.
Entre le marché aux moutons et les régimes de bananes vendus devant la porte même, entre microsbus, minibus et coups de klaxons incessants, nous voilà donc enfin installés à La Paz et près à nous reposer… enfin on va essayer !

Publicités
Catégories : Amérique du sud, Bolivie, Destinations | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “¡ Fuyons et allons en paix !

  1. G de R.

    ah lala, les aventures… gaffe qd même les petits choux… enfin je dis ça, je dis rien… mais quand même… Bisous d’amour. Géraldine, depuis Cannes.

  2. Desormiere

    Bisousss Bogota direction Cartagena 3ème avion today;-) je vais retrouver mon frère et Elsa. 1000 bisous suis en Colombie jusqu au 23 mail:-)

    • Profite profite, nous on vient d`entrer au Perou hier soir 🙂 Bientot le treck au machu pichu qui promet d etre dur… bisous a Elsa et Jeje.

  3. Manu

    Sans rire, jusque la votre voyage paraissait agréable, mais la c’est de pire en pire!!!

    Je sais pas si c’est la fatigue qui ne vous fait voir que le mauvais coté des choses, ou que c’est réellement aussi M…ique, mais la Bolivie et le brésil (j’ai cru comprendre que vous étiez maintenant au brésil) ça donne vraiment pas envie 😦

    J’espère pour vous que le Pérou sera plus agréable et plus reposant… 🙂

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :