Rana Canto: à travers les Paramos de Cahuasqui…

Nous allons vous parler d’ un endroit secret… dans le petit village de Cahuasqui, à 1h30 de bus d’Ibarra il existe un endroit au milieu des montagnes épargné par les guides de voyages qui s’ appelle Rana Canto. A Rana Canto, on est accueilli chaleureusement par Pascal et Nadine, deux ardéchois venus s’installer en Equateur il y a quelques années. Pascal, amoureux de la nature et de ces montagnes magnifiques couvertes de ces paysages surréalistes que l’on nomment Paramos à tracé une superbe randonnée de deux jours avec bivouac à 4000 m aux bords des Lagunas de Yana Urcu. Après une bonne journée de repos et une petite balade pour se mettre en jambe nous partons donc pour cette belle aventure seuls au milieu des montagnes…

Une petite balade autour de Cahuasqui nous permet de découvrir le climat bien agréable, la flore incroyable et les habitants adorables. Nous croisons des plantes dignes d’un film de Tim Burton…

Et en route nous subissons une attaque de peluches 🙂 8 chiots adorables acourent tout à coup vers nous au détour d’un chemin !

Après cette journée de détente nous préparons donc nos sacs pour le bivouac… demain réveil à 4h30!!! Le bus pour la petite communauté de Sachapamba passe entre 5h30 et 6h alors… pas le choix, sinon c’est 800 m de denivelé en plus du reste alors çà motive pour se lever tot !!! Pascal nous passe la carte et le fichier de la trace pour le GPS, avec tout ca on ne devrait pas se perdre 🙂

Lundi matin 4h30… titi titi titi… le réveil sonne dans la tente… dur dur car le jour n´est pas encore levé. Remballage rapide et petit dèj sur le pouce quand tout à coup un « Tuttuttttttttttt » retenti dans le village, c´est le bus ! Mouvement de panique, il est 5h28 ! 2min plus tard nous sommes au bord de la route. Le bus passera finalement à 6h00 😦

6h20, nous arrivons à la petite communauté de Sachapampa et nous commencons la marche: 1h jusqu´au parking situé à 3300m. De la nous sommes à 3h de marche du col 700m plus haut… sauf que… ben oui bien sur, on a beau avoir le gps et une carte on est pas bons et on se trompe de chemin ! Nous avons suivi celui qui allait tout droit, persisté dans l´erreur pour finalement nous rendre à l´evidence, presque deux heures plus tard qu´il fallait retourner au parking !!!! En route nous essayons d´escalader un champs (oui lorsqu´on grimpe allongé dans les herbes hautes c´est de l´escalade :-)) ce qui fut, évidement une perte de temps (encore) et d´énergie.

Même l´ane se moque…

Bref, à 11h30, après 4h de marche pour rien (ben il y avait de jolies fleurs quand même), nous sommes de retour au parking !!!!! Et maintenant paye ton 700m de dénivelé jusqu´au col !

   

Nous repartons donc après une pause sandwich… et bien sur celui là il monte tout du long de sentier (on aurait du se douter que sur un chemin plat on monterait jamais à 4000… marrez-vous…). Donc, nous grimpons… nous grimpons… virage après virage nous atteignons la vallée au dessus de la quebrada, il est 14h00, enfin la pause dèj! Et en plein vent bien sur! Mais la vue est superbe 🙂

14h30, aller hop on s´y remet. Objectif col à 4000m. Après une petite marche tranquille sur du plat, nous attaquons la montée finale… le chemin se perd dans le paramo, nous navigons dans les hautes herbes, c´est épuisant.

Et ENFIN le col ! Il est 17h… 😦

Le jour commence à décliner déjà et le vent glacial c´est levé. Et maintenant ? ben il faut monter encore un peu et suivre la crête à travers le paramos toujours… jusqu´au campement. Nous marchons… enfin… parfois Poupette fait du quatre patte dans le paramo en demandant « mais il est ou le chemin !!! », et Chou lui répond « yen a pas !!!! ». Nous rions de fatigue, c´est un peu le craquage de fin de journée ! Franchement on en peu plus après plus d´une heure passée sur les crêtes à monter et descendre… et en plus on a plus d´eau… nous voyons une petite laguna et un endroit herbeux pour planter les sardine. Nous foncons droit dessus en mode tobogan dans le paramo 🙂 Problème ? l´eau n´est pas profonde et a été piétinée par les bêtes, elle est marron… impossible de la boire (rassurez vous on avait l´intention de la faire bouillir !!). La Poupette craque un peu là… on est à h-30 min du couché du soleil, le vent glacé nous gèle les os et on a pas de campement! Nous repérons le sentions montant vers les autres lagunes au loin, on remet les sacs et go go go !!! Nous n´avions jarmais marché aussi vite, c´est une course contre le couché du soleil, la lumière baisse petit à petit… quand… enfin… une grande laguna apparait ! Nous descendons à sa rencontre pour voir si son eau est buvable… à la frontale… c´est bon on est sauvés !!!

De nuit ca ne rendait pas… la même de jour !

Nous tronvons un endroit à peu près plat pour planter la tente, en plein vent évidemment… et vous savez quoi? le sol, c´est du sable !! Rayos, puta, maldito, tout y passe… mais tant bien que mal, le Chou sort vainqueur et arrive à enterrer les sardines. Nous nous réfugions dans la tente… ce soir là nous mangerons de gauffrettes et boirons de l´aguardiente (eau de vie locale) comme repas. On a pas envie de se geler en attendant que le repas chauffe… surtout qu´avec ce vent là, allumer un réchaud relève de l´exploit ! On mangera mieux demain.

Le lendemain matin… nous nous réveillons… le spectacle grandiose qui nous entoure nous réconcilie avec notre journée de la veille… lagunas… volcans… paramo… oiseaux… montagnes… A 4000m et seul au milieu de tant de belles choses… la souffrance et les courbatures de la veille sont oubliées à l´instant… Nous contemplons le bruit du vent… le soleil qui transforme le paramo en or… les sommets blancs et argents… nous sommes bien.

Au retour nous prenons un petit raccourci qui nous permet de redescendre en 4h30 au parking, nous profitons des derniers instants dans le paramo de cahuasqui…

    

Le lendemain matin, pendant que nous rangeons nos affaires dans le jardin de Rana Canto, le volcan Cayambe au loin, nous fait le plaisir de nous rendre une petite visite 🙂


Et maintenant ? départ pour la Colombie où nous serons dans quelques jours 🙂

Publicités
Catégories : Amérique du sud, Bon plans, Destinations, Equateur | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Rana Canto: à travers les Paramos de Cahuasqui…

  1. G. de R

    Bon beau récit; merci les petits choux pour ce partage. Baisers. XXX G de R.

  2. Marie Jose Audouin-Jeannin

    les « mamans » ont partagés les photos, merci les poupéechoux ! on vous bises format grand angle… ! ça fait du bien de vous voir vous aussi !

  3. content que l’adresse vous ait plu! Ça reste aussi un des meilleurs souvenirs d’equateur pour nous aussi… Bonne Continuation!

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :