El Rincon del Mar, au coeur des Caraïbes

A Salento nous croisons le chemin de Viviana, une jeune photographe Colombienne qui travaille sur un projet permettant de faire découvrir la photo aux enfants en difficulté. Viviana nous parle d´un endroit où nous devons absolument aller :  El Rincon del Mar. Un petit village de pêcheurs, des plages de sables blancs, la mer des caraïbes… Personne ne semble vraiment connaître ce petit coin du globe ce qui donne encore plus envie d´écouter Viviana et nous avons eu raison car Rincon est l´un de ces endroits encore authentique dont il faut garder le secret… Et par le plus grand des hasards, nous allons participer à son projet.

Nous quittons Cartagena et prenons cet interminable bus-sauna pour rejoindre le terminal terrestre. La chaleur nous liquéfie. Nous attrapons un bus en direction de San Onofre, la climatisation est poussée si forte que Poupette est frigorifiée durant tout le trajet ! A San Onofre, nous ne sommes plus qu´à 16km de Rincon, nous les faisons en moto-taxi.

Nous découvrons le petit village logé au creux d´une large baie bordée d´immenses plages. Tout le monde vaque à ses occupations dans le calme le plus total et nous aimons déjà cet endroit. Le moto-taxi nous dit qu´on peut camper où l´on veut sur la plage, nous partons donc nous trouver un petit endroit tranquille. De toutes façons, pas d´autre option que le camping sauvage car nous n´avons pas retiré d´argent et à Rincon il n´y a évidemment pas de banque. Nous avons moins de 20 euros en pocheJ.

Malditos mochilleros !

Nous trouvons un endroit bien agréable et commençons à monter la tente quand le surveillant des cabañas juste derrière, nous dit que c´est interdit… ou plutôt que l´administrateur des cabañas ne veut pas… nous demandons à lui parler. Et bien ce charmant administrateur très courageux au lieu de se déplacer, à trouver plus judicieux d´appeler la police ! Sauf que, la loi sur le littéral est la même partout et la police nous donne raison J : les cinquante premiers mètres de plage sont public ! Mais comme, contrairement à l´administrateur nous ne voulons pas provoquer de problème, nous allons finalement planter sur la plage du village près du poste de policeJ. Ils nous fournissent de l´eau potable et nous proposent même d´utiliser leur électricité pour charger nos batteries. Finalement le sable est moins blanc ici mais nous y sommes bien mieux.

La bandilla…

Nous observons la vie sur la place du village…

Quand soudain une bande de gamins nous repère en train de prendre des photos et arrive en trombe sur nous.

Il s´en suit une longue séance photo avec des mises en scènes faites par les enfants avec nos affaires. Ces petits monstres courent dans tous les sens et vols autour de nous.

L´un d´entre eux veut l´appareil pour aller faire des photos sur la plage… Poupette n´est pas super rassurée mais bon, elle n´a pas trop le temps de réfléchir et l´appareil est déjà parti dans des petites mains pleines de sable ! Ils s´amusent un moment, vont jouer aussi dans la tente qui souffre en silence sous les assautsJ. Nous aurons de belles photos au moins ! Nous leur offrons à chacun un bracelet brésilien que nous avions fabriqué en Bolivie pour occuper les heures de transport et en prévision de ce genre de situation. Ouf, il y en a bien un pour chacun. Le soleil se couche, les six garnements rentrent chez eux. Nous sommes épuisés !

Nous cuisinons sur la plage et un couple de Colombien intrigué vient passer la soirée avec nous. La jeune fille nous propose même de venir dormir chez elle et d´utiliser sa cuisine J c´est adorable mais nous sommes bien nous sur la plage! Et puis on ne veut pas profiter. Nous lui demandons s´il y a des bateaux pour rejoindre les iles de San Bernardo toutes proches. Son père peut nous emmener mais le prix nous refroidi un peu… et oui il faut payer tout le bateau pour nous seuls donc ça fait cher. Nous irons donc depuis Tolu. Nous apprendrons plus tard que parfois, des bateaux font la traversée pour du fret, il faut juste attendre…

La nuit tombée, nous rentrons dans la tente… mais la chaleur est horrible la dedans! Impossible d´y rester et encore moins à deux, Poupette va dormir dehors. Au loin des orages illuminent le ciel et les premières gouttes ne tardent pas à nous rejoindre… Finalement nous dormirons dehors tous les deux sous un abri au toit en feuilles de cocotier et sous un ciel ou les éclairs nous offre un vrai feu d´artifice.

Nous quittons Rincon le lendemain pour retourner à San Onofre et prendre le chemin de Tolu.

 Quelques infos :

Bus Cartagena – San Onofre : 2h – 20.000 pesos

Moto-taxi pour Rincon del mar : 5 à 6.000 pesos

Publicités
Catégories : Amérique du sud, Colombie, Destinations | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “El Rincon del Mar, au coeur des Caraïbes

  1. Flanchec Adeline

    Vraiment sympa cette photo avec les trois petits diables !

    • Oui, quand ils ont vus que Eve les prenait en photos de loin il se sont ramenés et ca a été un joyeux bordel pendant 20 minutes, un moment inoubliable 🙂

  2. Julie

    C’est vraiment magnifique! Quelle histoire! Et nous, à côté dans notre petit carcan bien étroit…

    • Coucou ma belle, et attend de voir l´article suivant… on en prend pleins les yeux. Et tu sais quoi ? parfois on trouve le moyen de se plaindre !!!! On te fait d´énormes bisous.

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :