L´archipel de San Bernardo, un paradis perdu…

Eaux transparentes, récifs coralliens  aux poissons multicolores, cocotiers, couchés de soleils inoubliables, plages de sables blanc… nous ne pensions jamais pouvoir nager dans un tel décor jusqu´à ce que nos pieds foulent le sable blanc des Iles de l´Archipel de San Bernardo. Nous devons vous mettre en garde…  les images  qui vont suivre pourraient heurter la sensibilité des personnes étant derrière leur poste de travail en ce moment… ils risquent de nous détester pendant quelques heures… voir quelques jours… puis peut-être prendre des vacances et partir pour la Colombie…

Tolu…

Depuis San Onofre nous reprenons le bus pour Tolu situé à une heure de là. Dès notre arrivée on nous indique un hotel pas cher juste au niveau des embarcadères pour partir sur l´archipel de San Bernardo. Parfait. Nous découvrons une petite station balnéaire fréquentée majoritairement par les Colombien. Le soir, le sport local est le bicy-taxi multiplace où l´on pédale tous ensemble sur le malecon au son de Bob Marley ou de UB40 J L´ambiance ici est paisible, l´air de la mer fait du bien et la vie n´est pas vraiment chère. C´est un bon point de départ pour les iles. Nous réservons notre bateau pour partir à Saint Bernardo, sur l´ile de Mucura où, à priori nous pourrons camper sur la plage. Détendue par le lieu et la musique reggae, Poupette se laisse tresser les cheveux J

Mucura…

8h30, nous embarquons tous dans une « lancha rapida » munie de deux énormes moteurs… et bien si vous n´aviez jamais vu un bateau volé c´est là qu´il faut venir ! Le bateau file, vol,  tape les vagues… si nous arrivons avec toutes nos dents nous aurons de la chance ! Après une bonne heure l´eau transparente et turquoise de l´archipel apparait… magnifique.

Nous voilà arrivés pour un premier stop sur l´ile de Palma car certains vont visiter l´aquarium. Après notre expérience des attractions colombiennes nous savons que nous allons être déçus et  nous décidons de ne pas y aller. 45 minutes plus tard nous repartons en direction de Mucura. Au passage, nous passons près de l´Islote Santa Cruz, où vivent la plus part des habitants de l´archipel, entassés sur quelques mètres carrés.

Mucura est magnifique… un paysage de rêve… des plages… des cocotiers… nous partons à sa découverte. Elle n´est pas très grande  donc nous aurons vite fait le tour pour chercher un endroit agréable. L´ile est divisée en deux parties : à droite le secteur des restaurants touristique déserté après le départ des touristes vers 15h et à gauche le village. Nous partons vers le village et reviendrons une fois la foule envolée (rappelez-vous, les bateaux vols ici).

Nous essayons de nous faire discrets pour ne pas réitérer l´épisode de Rincon. Mais c´est mal connaître les Caribéens… Nous étions bien cachés derrière les arbres dans un coin tranquille de l´ile quand nous faisons la connaissance d´Angelo. De quoi vous avez besoin ? un hotel, vous voulez manger à mon restaurant ? Non, non, nous on veut juste qu´on nous laisse tranquille. Angelo est le genre de personne qui a toujours quelque chose à vous vendre… avec lui le business c´est non-stop. Nous lui expliquons que nous allons dormir là, c´est tout et que notre sac est rempli de nourriture. Ah mais c´est pas possible… c´est privé! Encore cette histoire de plage privé qui n´existe pas. Ils nous fatiguent avec ça. A l´entrée il y a un panneau indiquant que nous sommes dans une réserve naturelle et qu´il est interdit de jeter des ordures à la mer, de prendre le sable de la plage, de faire de la pêche commerciale… mais en aucun cas il n´est interdit de camper. En revanche nous notons bien la présence d´ordures un peu partout, de locaux venant charger des brouettes de sables pour construire leur maison et le poisson vendu chaque jour aux restaurants de l´ile… quelle belle blague. Nous faisons mine d´écouter mais nous savons bien que la nuit tombée nous dormirons bien ou nous voulons. Nous sommes Poupette et Chou rebelles des Caraïbes J

Le soir nous nous installons sous les abris aux toits de coco où se trouvent les restaurants. La plage est déserte… nous en profitons pour un petit bain de nuit.

Nous accommodons la moustiquaire sur quatre tables pour nous faire une cabane et dormons paisiblement. Nous nous faisons réveiller par l´un des plus beaux levé de soleil de notre vie… rouge, violet, vert, bleu, jaune… le ciel et la mer se confondent et se parent de milles couleurs. Une nouvelle journée commence au paradis.

Nous passons une journée quelque peu épuisante, où chaque personne rencontrée insiste pour nous vendre quelque chose… ils viennent jusque dans l´eau (tout habillés) lorsque nous sommes en train de faire du snorkling pour nous proposer des tours dans les environs ! Nous bougeons sur la petite plage que nous avions repérée la veille en attendant que les requins s´en aillent. Nous découvrons un récif superbe et passons quelques bonnes heures la tête dans l´eau à observer des poissons de toutes les couleurs.

Le festin…

Dans l´archipel on peut pêcher la langouste… nous nous renseignons pour en acheter toute fraiche sortie de l´eau. Les deux Raphael, les gardiens de la plage, nous arrangent le coup et nous ramènent un bon kilo de langoustes. Hummmm… Pour moins de 7 euros nous obtenons 7 belles langoustes ! Incroyable.

Nous revenons donc de notre après-midi snorkling sans requins pour cuisiner les bêtes. Le plus dur va être de sacrifier ces pauvres petites encore vivantes… et de les mettres dans l´eau bouillante ! Quelle horreur ! Heureusement le grand Rapha veille et vient s´occuper du sacrifice sous nos yeux horrifiés ! Poupette maintient fermement le couvercle pour ne pas qu´elles sautent de la casserole. Nous préparons une petite sauce avec du citron, du gingembre, du curry, des carottes et des oignons rouges.

Et une bonne heure plus tard, voilà le travail :-). Vous en voulez hein ?

Nous invitons bien sur les Raphas à partager notre festin. Très touchés, ils nous proposent de nous emmener faire la fête sur l´Islote avec eux. Ce que nous acceptons avec plaisir.

Santa Cruz, l´islote la plus peuplée au monde…

1200 habitants, 96 maisons et pas un mètre carré inoccupé. Lorsque nous arrivons, il y a bien trente centimètres d´eau dans les rues et les maisons. « C´est comme ça tous les soirs lorsque la marée monte » nous dit Jon, un habitant de l´ile. « Avant il y avait 18 iles dans l´archipel et maintenant il n´y en a plus que 10». Le réchauffement climatique est ici une réalité et l´Islote Santa Cruz vit ses dernières années. C´est incroyable de voir autant de gens sur un si petit territoire. Nous nous installons sur un banc, un des amis ramène une chaine hi-fi, un autre une bouteille d´Aguardiente (alcool local qui ressemble à l´Ouzo) et la fête démarre. Nous apprenons les danses caribéennes, la salsa… nous passons vraiment un moment incroyable ici.

Le retour à la triste réalité…

Et oui… malheureusement… derrière ce décore dont tout le monde rêve se cache aussi une dure réalité.

Vers minuit nous reprenons le bateau pour retourner sur notre île, nous ne marchons tous plus très droit et le bateau tangue un peu J Nous apprécions l´instant… le bruit de l´eau, la lune magnifique, les étoiles et cette petite brise qui vient nous rafraichir… quand tout à coup le petit Rapha nous dit « Maintenant qu´on est amis, je vais vous donner mon adresse email et vous allez m´envoyer de l´argent pour construire ma maison ». Voilà, nous sommes revenu au point de départ : tu es blanc, donc  tu as de l´argent et donc tu dois m´en donner.  La déception est énorme… nous pensions avoir partagé ce soir quelque chose de beau et nous voilà revenu au point de départ. Cet archipel est totalement corrompu par le capitalisme et c´est vraiment dommage car nous y serions bien restés plus longtemps… un jour peut-être comprendront-ils.

Nous avons vraiment adoré l´archipel San Bernardo, moins connu et bien moins fréquenté que les San Blas. Il faut en profiter avant que les guides de voyages s´y intéresse et avant qu´il disparaisse (mais là il reste plus de temps tout de même :-))

Quelques infos :

Bus San Onofre – Tolu : 1h – 10.000 pesos

Hotel El Turista : 10.000 pesos par personne en chambre double. En face de l´embarcadère pour les iles de San Bernardo.

Aller-Retour pour les Iles: 55.000 pesos pp

Si on fait le tour en une journée, ce prix inclus l´entrée à l´aquarium ainsi que le déjeuner sur la plage.

Publicités
Catégories : Amérique du sud, Bon plans, Colombie, Destinations | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “L´archipel de San Bernardo, un paradis perdu…

  1. Doudou

    Garder moi cette adresse sous la main, pas mal du tout 😀

    • Et si tu voyais les jolies caribéennes… tu prendrais un billet de suite mon cher! Le fameux Angelo m´a trop fait penser à toi ! Pas pour le coté business (quoi que :-)) mais son style et son énergie. Bisous au nouveau marseillais.

  2. Les Marchands de Jeux

    Oh le pauvre Cédric! Il devait vraiment être mort de faim pour accepter de manger une langouste!
    😉
    C’est bien la preuve que le soleil vous cogne sur la tête!
    Pour oublier cet incident fâcheux, lorsque vous reviendrez en Bretagne on fera un trou dans le sol du jardin pour griller des Knackis sous un crachin bien de chez nous! Pittoresque là aussi !

    Bonne route !

    • On à hate ! Surtout que les knackis d´ici sont vraiment pas terrible… avec un coup de rouge en plus ce serait encore mieux ! On est entrain de regarder les billets, les prix baissent depuis quelques jours, il y a de grande chance que l´on passe par la bretagne au moins de janvier 🙂 préparez le trou dans le jardin !
      Bisous des voyageurs

  3. Manu

    Salut les voyageurs du bout du monde…

    Bon ça faisait un moment que je n’était venu (vacances oblige) et je n’ai pas le courage de lire toutes vos péripéties…
    Je vois que pour le moment c’est plutôt paradisiaque pour vous 🙂

    Si je comprends bien le dernier commentaire, vous serez de retour en France en janvier?
    Mais vous aurez fini votre voyage d’ici la?
    Vous avez encore du chemin pour rejoindre Montréal tout de même!!!

    Tenez nous au courant qu’on prévoit une petite bouffe avec les ex GES!!!

    • Coucou mon manu, c´´etait bien les vacances alors ? Combien de BBQ ?
      Effectivement les Caraïbes c´était top 🙂 On a adoré.
      On va rentrer pour 2 mois avant de continuer bien sûr! Même si on a déjà bien avancé, on est pas encore rendus. Je te tiens au courant !

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :