Isla de Ometepe

Imaginez au milieu d´un lac immense, une île, façonnée par deux volcans, couverte d´une végétation luxuriante verte émeraude, classée réserve biosphérique où les perroquets jacassent à longueur de journée, les colibris volent de tous côté, les oiseaux se font bleus, verts, jaunes, lézards et iguane courent dans le bosquet, des insectes géants font leur ronde de nuit et les grenouilles croassent de la techno… cette île existe et s´appelle Ometepe. 35.000 habitants vivent sur ses 275 kmde paysages incroyables. Mais le paradis et l´enfer sont parfois très proches… Nous pensions y trouver de la fraîcheur nous avions tort, la chaleur y est étouffante. Nous pensions pouvoir profiter des plages, nous avions tort, elles sont envahies de puce de sables. Nous pensions pouvoir prendre le ferry pour Granada, nous avions tort, parfois les transports en communs ne fonctionnent pas. Trêve de pessimisme, nous avons passés quatre jours superbes dans une finca écologique, dormi dans des hamacs, vu de beau spécimens d´araignées, et même… des singes. Nous passons aussi de bons moments à discuter avec les habitants.

100km, 5km à pied, trois bus et un bateau…

Après notre nuit mouvementée à sauver des bébés tortues, nous quittons Chacocente et retournons à pied à El Astillero. 5km au petit matin, c´est bon pour la santé. Il n´y a que deux bus directes pour Rivas, 7h et 10h… il ne faut pas le rater ! C´est parti pour 3h de chicken bus, avec les poules, le lait frais et plein de monde. Il fait déjà trop chaud. Retour à Rivas, nous nous préparons psychologiquement à l´assaut des taxi… mais ils nous prennent de cours en montant dans le bus pour nous encercler ! La riposte est rapide et efficace… « larganse » leur dit Chou (cassez-vous). Nous nous enfuyons rapidement et montons dans un minibus en direction d´Ometepe. Sur google nous avions vu une route reliant l´île et le continent, nous sommes donc étonnés lorsque le minibus nous dépose au port… nous demandons donc au chauffeur pourquoi il ne passe pas par la route… ce qui le fait beaucoup rire car… et bien elle n´existe pas !

Nous engloutissons un déjeuner bien copieux en attendant le bateau. Après trois jours de repas frugales à base de riz, haricots rouge et œufs brouillés, un morceau de poulet bien charnu et une salade de crudité c´est vraiment un moment de bonheur. Nous embarquons dans un petit bateau en bois en peu bancale et prenant l´eau 😉 Il y a de joli ferry mais c´est bien plus cher. Le trajet dur 1h30 jusqu´à San José del Sur. La vue sur le volcan Conception est superbe.

A l´arrivée… encore les taxis… mais nous ne nous laissons pas embarqués par leurs histoires, nous on prendra le bus ! Nous l´attendons d´ailleurs une bonne heure… mais contrairement à ce que ces menteurs nous ont dit, il y a bien un bus direct pour Balgue, où nous nous rendons. Il passe vers 16h mas o menos.

A 16h45, nous arrivons enfin au Zopilote… après 9h de trajet pour faire 100km… nous sommes épuisés. Un bon repas, une petite bière et un bon hamac nous attendent, heureusement.

El Zopilote

Toilettes sèches, recyclage des ordures, filtrage de l´eau, jardin organique, jolies cabanes en bambou, panneaux solaires… le lieu est vraiment magnifique et très bien tenu.

Nous choisissons l´option hamac, plus économique, et bien on peut vous dire qu´ on y dort très bien et puis, ouvrir les yeux à 5h15 aux premières lueurs du jour et voir ce ciel orangé au loin, entendre les oiseaux chanter… c´est un moment dont on ne se lasse pas. Nous nous sommes fabriqué des supers moustiquaires, avec nos lacets de chaussures pour les attacher, c´est parfait ! Poupette passe son temps à essayer de capturer une belle image de cet oiseau bleu magnifique qu´on voit partout ici, l´urracas de cola azul. En vain… voici donc une photo piquée sur google.

Il y a aussi les perroquets, qui disent « hola » ou bien récite les voyelles. Le dernier soir il y en avait même deux qui mangeaient dans l´assiette de Poupette !

Depuis le mirador, on peut voir les deux volcans, Conception et Madera. Les couchés de soleil y sont incroyables.

Charco verde

Nous partons visiter la réserve de Charco verde. L´histoire raconte qu´au début du 20ème siècle, autour de la Laguna Chaco verde, abondaient les arbres primaires, les arbustes et la végétation, ceux-ci entourant et cachant une magnifique lagune, avec une eau miroir aux tons verdoyants, qui, en la voyant générait admiration et mystère. A cette époque elle était peuplée de reptiles, de tortues et de nombreuses espèces d´oiseaux. Malheureusement l´homme est passé par là… avec ses vaches et sa machette… jusqu´à ce que, récemment il s´aperçoive que devant le peu de profit que lui rapportait cette exploitation, il y avait une activité bien plus lucrative… l´Ecotourisme. La lagune de Charco verde a donc été déclarée réserve écologique et est maintenant protégée. Mais il est déjà un peu tard… On y a tout de même observé un nombre incroyable de lézards, des papillons, des oiseaux et même, cachés dans un bosquet… des singes.

Nous voulions prendre le ferry du vendredi soir 23h direct pour Granada. Nous passons la journée à nous reposer au Zopilote puis à 17h nous nous rendons à l´arrêt de bus. « Ah mais il n´y a plus de transports depuis 13h aujourd´hui, il y a une fête de clôture de la campagne politique »… Sommes-nous maudits ? Nous essayons le pouce mais seuls les taxis veulent nous emmener moyennant un prix exorbitant. Puisque c´est comme ça on reste ! Nous dinons à la Casita, une petite cantine sans prétention au bord de la route, en compagnie de toute la famille et nous passons une nuit de plus à Ometepe. Demain retour à Rivas, puis direction Granada, la belle coloniale.

Elle est pas belle la vie ?

Quelques infos:

Bus El Astillero – Rivas : 7h et 10h le matin – 3h – 43 Cordobas

Bus Rivas – San Jorge : 30 min – 10 Cordobas

Lancha San Jorge – San José del Sur : 1h30 – 35 Cordobas + 10 Cordobas de taxe portuaire.

Ferry San Jorge – San José del Sur : 1h30 – 70 Cordobas + 10 Cordobas de taxe portuaire.

Bus San José del sur – Balgue : 16h – 1h – 20 Cordobas , sinon prendre un bus pour Altagracia et changer. Il y en a jusqu´à 17h (normalement…).

El Zopilote : Finca écologique. Site web ici.

Entrée à Charco verde: 20 Cordobas.

Publicités
Catégories : Amerique centrale, Nicaragua | Poster un commentaire

Navigation des articles

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :