A pied… de Xela au lac Atitlan…

Nous nous embarquons dans une nouvelle aventure… 41km, 2 jours et demi de marche… Et au menu nous aurons ? En entrée il va nous falloir monter à 3000m pour atteindre l´altiplano que l´on appelle Alaska puis redescendre à 2500m pour dormir dans un petit village perché en haut des montagnes. En plat de résistance il nous faudra nous lancer dans une descente interminable jusqu´au fond de la vallée, traverser un pont en bois qui la dernière fois s´est rompu en deux envoyant ses occupants se baigner de bon matin, et finalement tout remonter et atteindre le village de Santa Clara. En dessert… nous observerons un lever de soleil spectaculaire sur le lac Atitlan avant d´entamer notre descente vers les petits villages qui le bordent. Alors c´est parti pour deux jour et demi de folie accompagnés par Saoul notre guide, ancien alcoolique repenti (avec ce prénom là c´était inévitable) toujours prêt à nous raconter une bonne histoire drôleJ.

Nous partons donc pour Quetzaltenango ou Xela (prononcer Chéla) en langue Quiché. Même si la police touristique veille, il n´est pas recommandé de s´aventurer seuls dans les campagnes Guatemaltèques, il nous faut donc trouver un guide. Nous nous renseignons auprès de Quetzaltrecker qui organise normalement cette randonnée mais il n´y a pas de sortie cette semaine car c´est la Toussaint. Ils nous mettent en relation avec César, un guide local venant d´ouvrir son agence. Il parait très professionnel et il nous propose un guide rien que pour nous deux pour seulement 100 Quetzals de plus par personne (10Eur). Nous partirons donc le 31, veille de la Toussaint  avec l´agence Montain Guide Guatemala.

Mercredi matin, 6h. Angel de la police touristique et Saoul viennent nous chercher à notre hôtel pour nous emmener au point de départ de la randonnée. Nous attaquons la montée et rapidement nous avons une belle vue sur le volcan Santa Maria et l´éruption du Santiaguito. Ca grimpe bien mais pour le moment on s´en sort plutôt pas mal.

Après deux heures de grimpette nous sortons enfin la tête de la montagne et arrivons sur un altiplano que les Guatemaltèques ont nommé Alaska. A 3000m il fait beaucoup plus frais mais pour nous c´est parfait. Nous traversons les petits villages de Pacoral1 puis Pacoral2 (ils devaient manquer d´inspiration…), les champs de maïs et les campagnes de cet altiplanone manquent  pas sans nous rappeler, un peu, le « paramo de Cahuasqui » en Equateur.

f

La descente qui va suivre va être plus rude… un bon gros dénivelé que nous nous avalons avant le déjeuner. Saoul accélère le temps en nous racontant des histoires sur les étoiles qu´il étudie en ce moment avec beaucoup d´intérêt. Nous parlons du 21 décembre, du changement climatique, des alcoliques, de religion… il se pose plein de questions. Mais enfin nous arrivons à la petite route qui va nous mener, en une petite heure, au village dans lequel nous dormirons ce soir. Saoul nous prépare un bon pic-nic.

Nous arrivons au village. Nous pourrions être en Bolivie ici (c´est pas gentil… on sait :-)), maisons en adobe, animaux dans un triste état, ordures éparpillées , un seul wc pour toutes les maisons alentours… Nous rentrons dans la maison et une forte odeur de moisi nous envahi les voies nasales… nous allons aérer un peu les amis ! Cette maison là a été construuite en parpaings et il n´a pas été prévu d´aérations… Saoul nous prépare un bon diner à base de spaghettis sauce tomate et cheddar fondant… hum… Dans la rando, le meilleur moment, c´est celui où on mange 🙂

Au petit matin, mais tient donc, il pleut dans la maison… de la condensation ! Nous passons donc une nuit assez courte et la journée qui arrive s´annonce plutôt difficile.

C´est parti pour 1000m de dénivelé jusqu´à la rivière… pierres, terre glissante, descentes abruptes… toute les conditions sont rassemblées pour une descente longue et pénible. C´est au bout de 3h30 que nous atteindrons la rivière. Il nous faut traverser un « pont » fait de deux rondins et quelques planches de bois fébriles. La dernière fois que Saoul est passé dessus, aidant une jeune fille à traverser, les rondins ont cédé sous le poids et ils sont partis se baigner… sympa ! C´est donc d´un pas peu rassuré que nous traversons… Poupette à quatre pattes sur la seconde partie 😉 , elle l´avait attaqué debout pourtant, bien décidée à passer mais avec un guide qui vous serine, « non, non, non passe le à quatre pattes, tu vas tomber » ben c´est pas évident. Les guides Latino Américains sont toujours aussi fin psychologues… « C´est encore loin ? » « Oh là là oui c´est loin », « Regarde tout ce qu´il reste à monter », « On va passer un pont mais la dernière fois il est parti à la rivière avec nous… il l´ont réparé un petit peu », ils sont très forts pour motiver, rassurer ou encourager !

Le fameux pont

Après avoir traversé, il nous faut remonter l´autre montagne… génial non ? Z´auriez pas pu faire une tyrolienne entre les deux montagnes non ? Alors nous grimpons et grimpons encore. Nous arrivons enfin pour déjeuner dans une petite maison. Une bonne gamelle d´œufs « à la ranchera » et des haricots rouge et ça va mieux. Encore deux heures de marche et nous serons à Santa Clara.

Nous sommes logés dans une petite maison près du cimetière. Aujourd´hui c´est la fête des morts… dommage pour notre bonne nuit de sommeil ! Après un excellent diner dans une cantine du marché, nous allons faire le tour du cimetière, il y règne une ambiance festive et les tombes sont ornées de bougies et de jolies fleurs.

Nous partons nous coucher après cette promenade digestive au royaume des morts avec les bonnes histoires de Saoul.

Ils étaient tous bourrés… ils sont sonnés les cloches comme des fous toute la nuit… et nous avons très peu dormi…

5h nous partons pour le mirador voir le lever du soleil. Première vision du lac Atitlan. Au loin le volcan Fuego est toujours en éruption.

La vue est spectaculaire. Nous prenons un bon petit déjeuner avant d´attaquer notre descente vers le village de San Juan la Laguna où nous pourrons nous reposer et profiter des bords du lac.

Quelques infos :

Hotel Xela Luna de Xelaju : 70Q la double, 12Q le petit dèj, 15Q le déjeuner ou le diner. Très bon plan, dans la rue qui remonte du parc central.

Agence de guides MGG, Montain Guide Guatemala. Le bureau est au Café Nim Sut, demander César. Treck à Atitlan 650Q en groupe, pour nous 750Q en privatisant le guide.

Achats d´artisanat au marché près du parc central de Xela, le monsieur est sympathique et les prix intéressants.

Publicités
Catégories : Amerique centrale, Guatemala | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “A pied… de Xela au lac Atitlan…

  1. comme quoi tout peut être festif….!

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :