Campeche, ville des pirates !

Il suffit de passer la « puerta de tierra » de cette ville fortifiée pour sentir l´âme des nombreux pirates qui ont marché dans ses rues pavées. Nous longeons la « Calle 59 », admirons l´architecture espagnole dans toute sa splendeur, saluons Jack Sparrow au passage et arrivons à la « puerta al mar » menant au malecon où les canons se dressent face à la mer. Au loin les forts San Miguel et San José nous protègent. A quelques rues de là, les cloches de la cathédrale retentissent et des nuées de pigeons envahissent la place. Le soleil se couche, les rues s´animent et sous les vertes arcades, les gens regardent défiler les passants. Nous sommes tombés sous le charme de cette ville qui sans nul doute à mérité son statut de patrimoine mondial de l´humanité.

Descente du bus, le vent frais de la mer nous donne des frissons. Dès nos premiers pas nous nous en sommes rendez compte, nous ne sommes pas dans n´importe quelle ville, celle-ci à une âme. Alors pas question de dormir dans un hotel miteux près du terminal de bus (à l´extérieur des remparts c´est un autre monde…), nous voulons entendre le bruit des pas sur les pavés et profiter des lumières sur la vieille ville le soir. Après quelques recherche nous trouvons le gite dans un hotel nommé la Toscane. Une ancienne maison, une chambre immense, tant en taille qu´en hauteur puisque celle-ci avoisine les 5m. Depuis notre large balcon en fer forgé nous observons les passants et la « calle 59 » que les piétons tentent de revendiquer dans un monde où le véhicule motorisé est roi. Nous profitons de la fraicheur du soir, nous sommes bien ici à Campeche.

Après une excellente nuit de sommeil, nous partons à l´abordage de la ville. Au programme…

…balade en bord de mer le long du malecon jusqu´au fort San Miguel…

…retour en bus, déjeuner au marché central d´où nous reprendrons le bus pour le fort San José…

…retour à pied le long du malecon puis couché de soleil sur la cathédrale, pause bien méritée sur la place et vagabondage dans les rues pavées de la ville.

Voilà une journée bien remplie.

Nous serions bien restés plus longtemps mais il nous faut remettre les voiles. Au loin il nous semble entendre le chant des pirates… hissons nos couleurs, l´âme des pirates jamais ne mourra.

Quelques infos :

Bus Mérida-Campeche : 92pesos avec ATS en mode omnibus (4h15)

Hotel Toscana angle calle 12 et 59 : 200 à 250pesos la double. Cuisine, wi-fi, salle de bain privée et balcon.

Publicités
Catégories : Amerique centrale, Mexique | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Campeche, ville des pirates !

  1. Flanchec Adeline

    Cool, c’est le luxe!

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :