Todos Santos, notre futur paradis…

Un climat idéal avec seulement 22cm de pluie par an, l´océan pacifique à perte de vue, l´air du large qui rend le soleil agréable, les montagnes de la Sierra de San José et un village classé au patrimoine historique du Mexique… nous sommes à Todos Santos, village bohême du sud de la Basse Californie. Ici les ateliers d´artistes côtoient les petits restaurants et surtout le célèbre Hotel California où, selon la légende, les Eagles auraient écrit la chanson. Et puis il y a les baleines grises… normalement reparties pour l´Alaska, elle nous ont attendues et nous aurons la chance de les apercevoir lors d´un bivouac sous les étoiles. Descendus pour un jour ou deux, nous décidons d´y poser nos sacoches pour plus d´une semaine et de nous y installer une fois le voyage achevé… Todos Santos tu nous inspire une nouvelle vie.

Nous aurions pu le faire en une seule étape…

85km, un bon faux plat sur les 40 premiers kilomètres puis quelques franches montées et descentes sur les 20 derniers. C´était possible, si Poupette n´avait pas tant la poisse… Nous avons eu du mal à partir ce matin-là, la chaleur arrive très vite et à 12h elle nous force à nous abriter pendant quelques heures le temps que le soleil redescende. Nous avons presque terminé la montée. 15h nous repartons et pédalons à bonne allure, les kilomètres défilent.

A 17h, il reste 40km à faire, tout est encore possible. A 17h20, un bruit vient de derrière le vélo de Poupette, un frottement peut-être… elle se retourne et regarde son pneu arrière se dégonfler, c´est la tuile. Un bout de verre est rentré dans le pneu. Au même instant, Chou, 500m devant disparait dans la descente après le pont. Il a les rustines et les outils dans son sac… Poupette tente d´arrêter une voiture pour qu´elle aille le prévenir. Il faudra 20 minutes avant qu´enfin un véhicule se dise que « peut-être » cette personne qui fait signe aux voitures avec le vélo à l´envers sur le bord de la route a besoin d´aide ! Chou avait déjà fait 7km… le temps qu´il revienne et que nous réparions la roue il est 18h30. Nous dormirons à 35km de Todos Santos et arriverons demain matin.

Le soir, au milieu des cactus et des montagnes, nous assistons à un levé de lune spectaculaire…

Todos Santos, Pueblo Magico…

Nous arrivons par la place principale. Le théâtre, l´église et les bâtiments coloniaux sont superbes. Les drapeaux colorés indiquant le label de « Pueblo Magico » flottent au-dessus de nos têtes.


L´antique théâtre-ciné, qui compte même avec une école de théâtre.

Welcome to the Hotel California… hotel mythique en plein coeur du village avec un restaurant et une boutique… très chic. Il faut compter au moins 150 Dollars la nuit pour pouvoir y dormir.

Chercher un logement économique, qui plus est en fin de semaine sainte, est quasiment impossible ici…

Plus modeste mais tout de même confortable, nous dormons au Gualuarte, l´hôtel le plus économique de Todos Santos avec ses chambres doubles à 350 pesos… Demain nous irons camper sur la plage pour compenser cette petit écart.Quelqu´un voudrait-il ouvrir un hôtel de voyageurs ici ?

Et puis à Todos Santos il y a la mer…

Plage de Punta Lobos…

Nous profitons d´une nuit confortable et d´une bonne douche chaude et partons pour Punta Lobos, la plage des pêcheurs de Todos Santos. Plage populaire, lorsque nous arrivons, elle se remet tout juste de trois nuits de fête reggae… la quantité d´ordures en témoigne.

Nous nous installons à l´ombre sous des abris montés pour la fête et passons la journée au frais sur cette immense plage. Ici la baignade est compliquée, l´océan pacifique a du caractère ! On est dimanche, dernier jour de la semaine sainte, les habitants viennent profiter d´une journée de plage.

Encerclés par les pélicans, les pêcheurs nettoient leur butin du jour. C´est là qu´il faut venir se ravitailler.

Les gens sont intrigués par notre présence… ils viennent voir quelle sorte de « gringos » nous somme. Ils parlent espagnol… ils boivent des bières sur la plage… ils campent et ils ont des vélos… humm… Chacun vient tour à tour discuter un peu avec nous. On nous offre même du ceviche fraichement préparé (poisson cru mariné avec du citron, du piment, de la coriandre et du poivron… délicieux).

Nous installons notre campement pour la nuit qui devait être la dernière… mais nous sommes envoutés par l´hospitalité des habitants, par la mer, par le ciel bleu, par les montagnes, ou tout simplement par ce lieu… Nous avons vu hier que les agences immobilières regorgeaient de biens à vendre. Le tourisme ne fait que démarrer à Todos Santos, les américains du nord commencent à s´y installer et peut-être que dans 5 ans ce sera trop tard pour envisager d´acheter ici. C´est décider, demain nous irons voir s´il n´y aurait pas un terrain pour nous…

Le couché de soleil ne fait que nous conforter dans cette idée.

Pile la mer, face la montagne…

C´est l´agence Ricardo Amigo (oui c´est vraiment son nom) qui avait retenu notre attention.

Nous partons avec la dynamique Perla qui nous a sélectionné quelques terrains à voir. Les prix varient considérablement (10 fois) selon que le terrain est situé au bord de la plage ou sur les hauteurs. Nous viserons donc les hauteurs de Todos Santos, le reste n´est pas dans nos moyens. Nous faisons par ailleurs la connaissance d´Armin, un Autrichien venu pour vendre un terrain que nous partons d´ailleurs visiter.

Nous hésitons entre deux… l´un est à 500m de la plage mais la zone est déjà pas mal habitée, l´autre est à 1km5 sur une petite colline avec vue sur la mer et les montagnes… plus loin des services d´eau et d´électricité mais plus tranquille aussi. Ce sera celui-là, et ça tombe bien c´est celui d´Armin que nous avons déjà rencontré. La négociation sera plus simple.

Vue sur la mer…

… et sur les montagnes.

Alors comment fait-on en tant qu´étranger pour acheter au Mexique ? Et bien c´est simple, il faut juste payer J Normalement les étrangers n´ont pas le droit d´acheter à moins de 100km du littoral. Ils ont donc créé un cadre légale (et payant) pour pouvoir le faire, le Fideicomiso bancaire. Les frais sont donc relativement élevés mais le prix final pour un terrain dans un lieu pareil reste plus que correct. Reste à finir le voyage, travailler pour construire la maison qui va dessus et ouvrir notre negocio puis nous pourrons venir nous installer. La France n´encourage pas les entrepreneurs ? Nous entreprendrons ailleurs !

La Cachora, des kilomètres de sable blanc, la mer à l´infini et les baleines…

Nous avons besoin de rester ici le temps de signer les papiers. L´hôtel est trop cher et nous ne pouvons pas camper éternellement sur la plage car passer la journée avec toutes nos affaires est un peu pesant. Perla nous trouve une petite maison à louer à côté de chez elle. 100 Dollars la semaine, nous sommes à 10min à pied de la plage de la Cachora. Seul hic, le propriétaire doit faire réparer la plomberie avant de nous la laisser. Ce soir ce sera bivouac sur la plage… et par chance, vers 17h un jet d´eau sort de l´océan. Une baleine ! Normalement elles viennent de janvier à mars et on peut les observer tout près de la plage mais il semblerait que certaines ne soient pas encore parties. Nous avons la chance de les voir sauter et les observons jusqu´au coucher du soleil.

Au loin, punta Lobos

Las Palmas, la plus belle de toutes…

Au kilomètre 57 de la route, prendre le chemin de sable (pas terrible en vélo) sur la droite et au terme de trois kilomètres de dérapages se trouve la superbe plage de Las Palmas… ce sera notre plage de prédilection.

Nous profitons de la semaine pour découvrir les alentours de Todos Santos, prendre des idées pour notre future maison… boire des bières en regardant la mer…

Nous repartirons le 10 Avril au matin et il va falloir pédaler dur car c´est bien beau de se prendre des vacances mais nous avons un rendez-vous le 3 Mai à Las Vegas (faut bien financer la maison maintenant J). Nous planifions donc de terminer la Basse Californie du sud, soit 850km en quinze jours avec de belles montées en perspective… Puis nous prendrons un bus pour Mexicali, tant pis pour le nord. Ce n´est que partie remise car de toute façon nous reviendrons !

Publicités
Catégories : Amerique centrale, Mexique | 16 Commentaires

Navigation des articles

16 réflexions sur “Todos Santos, notre futur paradis…

  1. Alex Poussardin

    Non mais vous êtes incroyables.

    Vous voyagez puis hop l’air de rien vous achetez un terrain au passage 🙂

    Je suis jaloux là

    Bises 😀

  2. Flanchec Adeline

    Eh bien fini le Canada et vive le Mexique! Ai-je bien compris? Dois-je me remettre à l’Espagnol?

  3. Manu

    Ah bin ok!!! La c’est fait…

    Mais plusieurs questions me viennent à l’esprit:
    – Vous comptez ouvrir quoi comme « negocio » ?
    – Vous arrêtez votre voyage définitivement ?
    – On pourra venir quand ? (faut prévoir les chambres d’amis 🙂 )

    • – Oh là là mais on a plein (trop) d´idées ! Déjà 99% des sites web Mexicains ne fonctionnent qu´à moitié alors ya du boulot de ce côté là et puis sinon ben faut qu´on étudie la question… on va trouver !
      – Non le voyage ne s´arrête pas, on continue jusqu´au nord ! On rentre en Octobre, on bosse pour remplir les comptes et puis dès qu´on est bien niveau finance on s´installe au Mexique.
      – Les chambres d´amis sont déjà prévues bien sûr 😉 avec salle de bain privative s´il vous plait.

      D. autres questions ? Ah oui, il y a de la bière et elle est a environ 1,2Euro au bar et à 0,80Euro au supermarché 🙂 Important ca non ?

      • Manu

        Franchement, je ne m’étais même pas posé la question de la bière…
        C’est le Mexique quand même merde!!!

        Donc, si je comprends bien, vous avez acheté un terrain, vous continuez le voyage, vous rentrez (en France?) en octobre pour gagner les « pesos » pour construire la « casa » et monter un « negocio » (vous savez pas encore quoi) et hop installation définitive au Mexique…

        Ca j’ai envie de dire que c’est une belle façon de voir l’avenir!!!
        Attention Eva, tu vas finir par avoir des envies de maternité 😛

      • Heu… non toujours pas 🙂 un bébé chien et un bébé chat c´est possible par contre.

  4. françois

    C’est quoi ça?
    Moi, je voulais aller au Canada ? Comment je vais faire ?
    Bon, mais le Mexique, ce n’est peut-être pas si mal!
    Je suis toujours partant pour venir vous aider dans vos bricolages.
    22 cm d’eau par an : cela va être dur pour faire un jardin potager.

    Bon, je suis à Potosi avant d’aller à Sucre puis La Paz.

    Gros bisous à mes voyageurs préférés

    François

    PS : je vois que le vélo, cela marche toujours

    • Mais oui le Mexique c´est bien aussi ! Il fait moins froid l´hiver en plus… On pense tous les jours à toi (srtout lors des bivouac), la basse californie te plairait beaucoup pour pédaler.
      On vient de faire 450km en 6j, dans le désert, la montagne et le sable… alors ! On commence a être pas trop mauvais 🙂

      Ce soir on fait les aventuriers carte-bleu a Loreto 🙂

      Biz et profite bien de la Bolivie. Magnifique tes photos et chapeau pour ta traversée du sud lipez, une très belle étape.

  5. johann

    Bon alors la cremaillere c’est pas pour tout de suite si je comprends bien

  6. lonelylou

    Wahou, alors ca y est vous l’avez trouvé ce petit coin de paradis !!!
    C’est trop coooool !!!
    Félicitation aux nouveaux propriétaires ! Vous me faites rever !!!!!

  7. Jeannin

    Le retour en France et les annonces de taxation de ci de là ! Le mexiquec pas si con !

    • Bah non on sait que c´est pas si con ! En tous cas on vivra jamais aux USA, trop de « you must », « you cant », « you have to »… viva Mexico el pais de la libertad !

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :