Ruta 5, welcome back to the 70´s

Une route mythique longeant la mer de cortès à travers le désert… quelques bars paumés passent de vieux tubes pendant que des cow-boys boivent une bière au bar… ici pas de grosses villas mais des bandes de hippies viennent garer leur campings car sur les plages de sable blanc… la chemise hawaïenne se porte toujours avec le chapeau de paille… le temps semble s´être arrêté en 1968 lorsque les américains sont descendus avec leurs caravanes profiter des magnifiques plages de Basse Californie… welcome back to the 70´s ! Nous croiserons des gens exceptionnels au milieu de paysages incroyables… des montagnes rouges aux dunes de sables sur fond de mer turquoise sous un soleil de plomb. Ici le thermomètre annonce rapidement 45°C et chaque coup de pédale est un peu plus dur que le précédent. Une vraie aventure qui fut à la fois éprouvante et terriblement enrichissante…

Journée 1 : 190km en 6h… bye bye route 1, ya trop de camions…

On est trop forts hein J Bien sur nous avons triché car après une matinée entière de vent de fasse sur une route toute droite, étroite et sans intérêt particulier où passe environ un camion toutes les cinq minutes, nous avons préféré en finir avec ce calvaire et gagner un peu de temps pour profiter de la route 5. C´est le monsieur de la station-service Pemex qui nous trouve un carrosse et nous embarquons pour la Laguna Chapala (une autre) avec Juan.

Lorsqu´il nous dépose il est 19h et nous sommes transis de froid. Ici a 700m, le vent glacé nous contraint à ressortir les blousons alors que nous mourrions de chaud il y a quelques heures! Nous voici au départ de la route 5, et la première partie n´est pas asphaltée sur environs 65km. Les lumières du soir sur la sierra et ce lac de sable et de cactus est absolument superbe. La vrai aventure commence, ici il n´y a pas âme qui vive sur des kilomètres… nous bivouaquerons a un peu plus loin de la route principale… au milieu de rien… que ce silence est agréable à écouter.

Journée 2 : 40km en 4h10… cailloux, trous, sable, tôle ondulée, p´tite pause chez Coco et première crevaison…

Nous avons trop bien dormi. Pas une voiture, pas une lumière, pas un bruit… la fraicheur du vent du désert nous a bercée jusqu´au petit matin.

Nous attaquons sur une route de ripio très inégale, de belles montées dans le sable, de belles descentes dans les cailloux et de la tôle ondulée… nous allons doucement mais surement et croisons un couple venant de San Diego et partant vers Ushuaia. Un peu chargés tout de même pour une si longue route…


Et nous arrivons au Coco´s Corner… un lieu mythique connu des bikers de la Baja 1000 (une course aussi célèbre que le Paris Dakar) qui s´arrête là pour avoir une bière fraiche… au beau milieu du désert ! Coco vit ici depuis 23 ans et comme vous pourrez le constater il a une petite particularité… il a perdu ses jambes mais pas sa langue en tous cas et a toujours une bonne histoire à raconter. Au plafond une collection de petite culottes car ici c´est la coutume de laisser son slip avant de partir. Désolés Coco nous n´en portons plus ! 😉


Après une bonne pause à l´ombre nous partons pour notre prochaine étape : San Luis Gonzaga situé à 40km que nous projetons d´atteindre demain midi.


Journée 3 : 40km en 4h30… enfin l´asphalte et la mer… mais qu´il fait chaud…

Une autre nuit incroyable au milieu du désert… pas un coyote à l´horizon… nous partons a la fraicheur du matin, qui ne va malheureusement pas durer longtemps.

Enfin, nous apercevons la mer…


Nous faisons une large pause déjeuner à l´ombre en raison de la chaleur accablante puis nous retrouvons ENFIN l´asphalte.


Petite après-midi, le ripio nous a coupé les jambes ce matin. Nous voulons dormir sur la plage… nous nous engageons dans le sentier menant au campement Los Delfines… ce que nous ne savons pas encore c´est que la mer qui nous parait si près est en réalité à 3km… et que la moitié du chemin est ensablé ! Dure fin de journée mais nous sommes récompensés par la vue.

Journée 4 : 60km en 6h… une dure journée qui finit bien…

Voici un réveil qui nous rappelle pourquoi nous allons nous galérer dans le sable à pousser les vélos pendant 1km5 ce matin J… non ?


8h30 nous quittons le camp, 9h10 nous arrivons à la route… 3km en 40min pas mal ! Puis nous enchainons les kilomètres dans la sierra… avec des montées interminables à 15% et une chaleur qui empire au fur et à mesure que nous remontons vers le nord. Heureusement que c´est beau !

Nous ferons 55km sans nous arrêter pour déjeuner faute de trouver un lieu à l´ombre et c´est à 15h que nous arrivons enfin à Puertecitos, ville fantôme… pas de restaurant à l´horizon… tout est fermé pour cause de saison basse. Nous terminons au Mini Market et manger des tortilla-sandwich a l´ombre. Nous sommes vidés.

A 17h nous décidons de pousser un peu plus loin pour passer la nuit au Cowpatty, un autre lieu très à la mode de la Route 5. Ici nous rencontrons Memo… un Mexicain cycliste un peu fou qui va régulièrement jusqu´au Panama avec son vélo de course…



Nous passons une très bonne fin de journée dans ce bar avec une bière fraiche et des clams offertes par la maison… Memo nous laisse poser la tente sous le patio du bar.

Journée 5 : 56km en 5h… Poupette au bout de la roulotte… thanks Mike, Sue, Tim and Angie !

La nuit a été trop chaude… pas d´air, nous avons eu du mal à fermer l´œil. Nous avions décidé de faire une petite journée et de manger au restaurant ce midi mais la « désertitude » de la route 5 va en décider autrement. Il nous faudra faire 38km avant de trouver un lieu pour déjeuner. A Delicias, les enchiladas sont excellentes ! Nous croisons des américains qui nous parlent d´un lieu sympa pour camper à 18km (dont 3 hors asphalte) : Percebu. Nous attendons 15h et nous lançons… mais il fait encore bien trop chaud. Nous pédalons vite pour essayer de passer le moins de temps possible sous ce soleil qui nous dévore la peau. Les 3km dans le sable blanc et la tôle ondulée sont une véritable torture… le soleil réverbère la lumière et nous donne l´illusion de rouler dans un brasier.


L´arrivée à Percebu est difficile… d´autant que le panneau indique que pour planter les sardines il en coutera 25Dollars !!!! La plage est belle certes mais on ne va pas payer le prix d´une chambre pour un bout de sable. Poupette craque, le vélo plein le c….


Heureusement… une bande de joyeux hippies américains vient nous voir et nous propose de charger les vélos dans leur jeep, de nous emmener à leur campement, de nous inviter à manger et de nous emmener demain à San Felipe… nous passons donc une nuit Americaine sur une plage magnifique.


A Percebu nous rencontrons aussi Laurel et Jim, un couple de retraités californiens qui nous proposent de passer la soirée et la nuit de demain avec eux dans leur maison à San Felipe… nous acceptons avec plaisir cette invitation. Finalement la journée se termine à merveille.

Journée 6 : San Felipe, une nuit sous les étoiles chez Laurel et Jim…

Le lever de soleil est incroyable. Le mal de tête aussi J, aujourd´hui ce sera de l´eau pour tout le monde !

.

Après une petite initiation au quad nous partons pour San Felipe. Il fait CHAUD !!!!


Nous passons la soirée avec Laurel et Jim dans leur jolie maison au bord de l´eau. La chaleur est telle que nous dormons sur le toit, la tête dans les étoiles !

Le matin des amis de Laurel et Jim qui rentrent aux USA viennent nous chercher pour nous déposer à Mexicali juste avant la frontière (cette partie-là c´est pas de la triche c´était prévu que nous n´aurions pas le temps à véloJ).

Aujourd´hui sera notre dernier jour au Mexique… pour ce voyage tout du moins J

Thank you everyone for those days and those nights with you !!!

Publicités
Catégories : Amerique du nord, Mexique | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “Ruta 5, welcome back to the 70´s

  1. Laurel and jim

    Hi Amigo’s!!!! We miss you guys and can’t wait for your return to Todos Santos. We have told so many people about you and your trip. It was fabulous to have met you and to be following you on your journey. We had a bon fire on the beach last night with friends and they want to follow you as well.
    Let me know about your friend with the flat in France, I am starting to make our final plans for our visit to Europe and have not heard from her.

  2. Mike and Sue fromBaja

    Hello Frenchie’s,
    We had a good time with you. Hope you are no longer in that awful place called Las Vegas but in beautiful Utah. If you happen to come through the Sierra let us know. Quads lessons await you in the beautiful mountians near Lake Tahoe. Sergio we will buy you a Sirra Nevada Beer to drink in the Sierra Nevada Mountians. Let us know where we can send you more pictures from the night in the 70’s.
    Mike and Sue

    • Hi guys !! We run away from Las Vegas and here we are in Utah since yesterday. It´s a paradise por bycicling.
      We are going to Antelope Island tonight.
      It was great meting you guys and we hope we´ll drink a sierra nevada again con vos.
      Que le vayan muy bien ! Besos de los vagabundos.

  3. De Giuli

    chez nous il fait toujours aussi froid….on se les pèle bordel!

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :