Dernière étape sur le Trans Canada Trail…

Une dernière étape pleine de poussière, de bosses, de trous, de tôle ondulée, de sable et de cailloux mais aussi de paysages merveilleux au fin fond du Canada profond… une dernière étape qui nous rappelle étrangement notre première au Mexique… nous quittons les routes surpeuplées et retrouvons les sons de la nature et les chemins de traverse pour quelques kilomètres pas si faciles afin d´achever ce long voyage comme il se doit sur le Trans Canada Trail. Un voyage au cœur de l´histoire du Canada le long de l´ancienne ligne de chemin de fer nommée Kettle Valley Railway utilisée au siècle passé pour transporté le charbon. Lacs émeraudes, rivières aux eaux froides, montagnes et vie sauvage… ça c´est le vrai Canada.

De Kelowna à Hope, nous parcourrons 315km en 5 jours dont 90 km sur le Trans Canada Trail, 145km sur autoroute et le reste sur routes secondaires pas toujours asphaltées.

Premier jour, Kelowna – Summerland. 58km en 4h.

Nous quittons Kelowna et empruntons l´immense pont traversant le lac Okanagan reliant l´est et l´ouest de la ville. Par chance une piste cyclable a été prévue ce qui rend la traversée plutôt agréable. La montée qui suit est par contre assez rude mais nous permet d´avoir un bon point de vue sur le lac.

Nous traversons une zone qui se nomme Mont Boucherie… ce qui donne un nom plutôt amusant à la clinique vétérinaire. Encore un coup des Chinois…

Nous profitons d´un dernier pic-nic au bord du lac Okanagan peu après Peachland. Nous nous devions de gouter les pêches dont c´est la saison… et bien nous sommes au regret de découvrir que les Canadiens semblent aimer manger les fruits pas mûrs… un peu vertes pour nous leurs pêches !

Nous arrivons en fin d´après-midi à Summerland où nous prenons la petite route Summerland-Princeton. Une belle montée nous achève… depuis le Mexique nous n´en avions pas vu de telles. Nous bivouaquons peu après le panneau.

Une personne s´arrête et nous dit que nous aurions pu camper au Fairgrounds (là où se déroulent les rodéos) et avoir toilettes et douches gratuites. Dommage, la tente est montée et les matelas gonflés… nous y passerons demain matin.

Deuxième jour, Summerland – Osprey Lake. 54km en 5h25

Nous voici arrivés au départ du Trans Canada Trail. Nous nous arrêtons au Fairgrounds étudier la carte avant de partir en direction de Princeton.

Le sentier longe la voie ferrée avant de la recouvrir au bout de quelques kilomètres. La qualité du terrain est plutôt bonne et c´est agréable de rouler sans voitures… pendant 20km du moins car le sable et les pierres deviennent de plus en plus denses et le chemin de plus en plus chaotique… jusqu´à devenir un enfer. Nous avançons à 5km/h et retrouvons une route secondaire non goudronnée mais bien meilleure. Nous la prenons pour quelques kilomètres. Nous décidons de redonner sa chance au trail jusqu´au Lac Osprey mais c´est vraiment trop pénible. Les quads sont autorisés à circuler et remuent sans cesse cailloux et sable. Nous bivouaquons après le lac, nous verrons la suite demain.

Troisième jour, Osprey Lake – Princeton – Coalmont – Talameen. 72km en un peu moins de 6h.

Nous continuons le sentier pour deux kilomètres avant de redescendre prendre la route, asphaltée cette fois. C´est à 20km/h de moyenne que nous rejoignons vite Princeton et rattrapons le retard de la veille!

Après un déjeuner dans le parc, nous reprenons le sentier qu´on nous annonce « 10 fois meilleur » sur la portion qui vient. Nous passons dans les tunnels anciennement empruntés par le train, traversons de vieux pont, nous baignons dans les fraiches eaux de la Cold River, découvrons les petits villages et les témoignages du passé comme l´hôtel de Coalmont. Le sentier n´est pas merveilleux et c´est à 19h que nous atteignons enfin Talameen et les bords de son lac où un petit campement est prévu à notre intention. Un banc avec vue sur le lac, une table de pic-nic et un buisson rempli de myrtilles… parfait !

Quatrième jour, Talameen – Brookmeer. 36km en presque 5h.

Et ben c´est pas aujourd´hui qu´on va gagner ! C´est à 6km/h que nous progressons ce matin… ce sentier nous épuise et à 12h nous avons tout juste parcouru 18km… misérable.


Fort heureusement nous retrouvons la route pour quelques 8 kilomètres jusqu´à Talya. De là pas le choix, il nous reste 9,7km jusqu´à Brookmeer, dernier village avant l´autoroute. Ces derniers kilomètres finissent de nous épuiser.

Nous campons dans le village où tous les habitants semblent mort tant le lieu est silencieux… Tout à coup un quad surgit et nous envoie un magnifique nuage de poussière pendant que nous dinons… Buk le chasseur et sa femme viennent nous offrir deux bières pour se faire pardonner ! Nous aurions pu passer la soirée chez eux à faire la fête mais demain nous avons du pain sur la planche… ce sont plus de 90km qui nous attendent avec un col à passer.

Cinquième jour Brookmeer – Hope. 95km en 6h.

5h le réveil sonne… dur de ce lever et de ranger dans cette humidité et ce froid qui brule les doigts. Petit déjeuner puis 7h en route. Nous quittons Brookmere avec notre sac d´ordures puisque nous n´avons pas pu trouver la moindre poubelle au village… puis nous descendons pendant 10km… en face, de l´autre côté de la vallée nous voyons l´autoroute… mais il faut tout descendre avant de remonter… rageant.

Les retrouvailles avec une deux fois trois voie et une telle circulation est quelques peu difficile. Nous entamons la montée qui promet d´être longue. Tranquillement, un coup de pédale après l´autre nous montons quelques bons kilomètres. Puis nous descendons à nouveau… mais qu´est-ce que c´est que ce col ! Au bout de déjà 42km nous n´en voyons toujours pas le bout…

Dès lors ce n´est plus avec nos jambes que nous pédalons mais avec notre volonté car la faim commence à nous tirailler et la fatigue à se faire sentir. La montée finale arrive enfin… puis le panneau signant la fin de notre calvaire.

Nous avons pédalé 54km ce matin mais nous avons passé le col de Coquihalla ! Une pause déjeuner au pied des montagnes ça se mérite.

Il était si beau ce soleil… puis les nuages ont empli le ciel et assombri les montagnes et c´est sous un ciel menacant que nous attaquons la vertigineuse descente à 8%… puis le vent s´est levé, le tonnerre a grondé et les première goutent sont tombés… Nous nous abritons sous un bout de béton au bord de la route. L´accotement étroit, la pluie battante, les nombreux camions balayant l´eau, la descente terrorise Poupette. Nous attendrons une bonne heure que l´orage passe, que la route s´asèche pour terminer la descente et enfin arriver a Hope.

Nous nous offrons une nuit dans un lit… au Royal Lodge Motel. Après toutes ces nuits de bivouac nous retrouvons avec bonheur le plaisir d´un diner devant la télé après une longue journée.

Hope est une petite ville entourée par les montagnes et les lacs… le temps y change très vite.

Voilà, dernière étape bouclée, demain nous prendrons le bus pour Vancouver où nous sommes attendus par Jan que nous avons rencontré à Yellowstone il y a quelques mois.

Publicités
Catégories : Amerique du nord, Canada | Poster un commentaire

Navigation des articles

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :